Microcrédit Solidaire Suisse

Le padel, tout le monde en raffole

06

Nov 2017

0

Voir l’article d’origine dans le 20min.ch

A mi-chemin entre le squash et le tennis, le padel connaît un boom spectaculaire avec des superstars du tennis qui jouent le jeu.

Quatre murs de verre, une petite raquette, un bon copain et le tour est joué. Jeune discipline, le padel est en plein essor, porté par de grands champions de tennis comme Rafael Nadal ou Gaël Monfils.

Et non, le padel n’est pas un sport d’eau ! Malgré une consonance proche, aucun besoin de pagayer sur une planche pour le pratiquer.

A mi-chemin entre le squash et le tennis, le padel est un sport de petite balle, avec un petit court, un filet, 4 parois vitrées qui servent au jeu, une raquette sans cordage mais avec des trous. La partie se joue en double et les points sont comptabilisés comme au tennis.

En Espagne, ils en sont fous. Le padel a même sa fédération, deuxième plus grosse instance sportive avec ses quelque 2 millions de pratiquants, devant le tennis – mais derrière le football, bien sûr !

Il se dit même que Rafael Nadal a commencé par le padel et qu’il aurait pu ne jamais jouer au tennis…

«L’origine du padel, c’est le Mexique», explique à l’AFP, le N.1 français Jérémy Scatena. «Il y a 2 histoires folkloriques qui s’affrontent. Ca a été soit créé sur un bateau où les gens jouaient au tennis entourés de caisses et tonneaux parce qu’ils en avaient assez de perdre leurs balles dans la mer. Et il y a peut-être une légende un peu plus machiste où un mari, qui en avait marre d’aller chercher la balle, a construit un mur derrière le terrain de tennis pour que sa femme puisse jouer avec le mur».

L’Espagne a été la première nation à adopter cette discipline ludique et conviviale, née il y a seulement une quarantaine d’années et qui a son circuit mondial.

Sport d’avenir

Le reste de l’Europe s’est elle aussi entichée récemment de la discipline, qui connait un boom spectaculaire ces 2, 3 dernières années avec des tournois qui fleurissent partout et des superstars du tennis qui jouent le jeu comme Novak Djokovic.

Le Français Gaël Monfils a pris part à des compétitions cette année, profitant de sa non-sélection pour le premier tour de la Coupe Davis…

«En Espagne, les 20, 30 meilleurs mondiaux gagnent leur vie. Ce n’est pas encore le cas en France mais tous les jours, il se monte un terrain de padel en France», souligne Jérémy Scatena, parti s’installer en Espagne il y a un an et demi.

«Rien qu’à Madrid, il y a 46 terrains», ajoute le Français qui a monté une société de construction de pistes de padel.

Le coût de construction d’un terrain de padel est évalué à 30.000 euros, selon Scatena. Le plus grand centre indoor en France, «Casa Padel», vient d’ouvrir ses portes en banlieue parisienne à La-Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) avec 12 terrains.

«Le padel est un sport à part entière qui va compter dans l’avenir. En Espagne, en l’espace de 15 ans, il s’est fait 20-25.000 terrains de padel. En France, on a un peu retard mais c’est parce que c’est un sport jeune, pas parce que c’est un sport qui ne compte pas !», défend Scatena, membre de l’équipe de France.

Les Bleus seront d’ailleurs sous le feu des projecteurs du 13 au 18 novembre à Estoril (Portgal) pour l’Euro-2017.

Leave a comment